Ostéoporose : facteurs de risque et traitements

Avez-vous déjà entendu le terme anglais « brittle bone disease ». Je suppose que non. C’est un trouble qui affecte actuellement deux millions de canadiens et qui est la cause de 80% des fractures chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Croyez-le ou pas, il en coûte 1.9 milliard de dollars au système de soins de santé canadien annuellement! Alors que la plupart d’entre vous n’ont probablement jamais entendu parlé de « brittle bone disease », presque tous sont habitués au terme ostéoporose.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une condition selon laquelle la teneur minérale de l’os dans le corps est réduite. Cela se produit lorsqu’il y a un déséquilibre entre le taux net de résorption et le taux de formation osseuse. Dans l’os normal, la résorption et la formation osseuse se produisent constamment et ceci se fait au même taux – à n’importe quel moment, jusqu’à 10% de la masse osseuse pourrait être soumis à un processus de remodelage. Par contre, chez quelqu’un souffrant d’ostéoporose, le taux net de résorption excède le taux de formation osseuse, ce qui mène à des trous dans l’architecture osseuse. On dit que l’intérieur de I’os ostéoporotique est similaire au chocolat Aero.

Conséquences

Même si l’ostéoporose frappe plus fréquemment les femmes post-ménopausées, les hommes aussi en sont atteints mais à un moindre degré: 1 sur 4 femmes âgées de plus de 50 ans font de l’ostéoporose comparativement à 1 sur 8 hommes dans la même catégorie d’âge. Contrairement à la plupart des autres maladies et troubles physiques, l’ostéoporose est souvent considérée comme un « voleur silencieux » car elle ne présente aucun signe d’avertissement spécifique ou symptômes. Sa principale conséquence est le risque accru de fractures. On dit de quelqu’un qui subit une « fracture ostéoporotique » qu’il a brisé un os alors qu’un os en santé ne se briserait pas. Des endroits communs de ces fractures sont les os de la colonne vertébrale (ou vertèbres), les poignets et les os longs de la cuisse (fémur). Lorsque plusieurs vertèbres sont brisées, l’individu aura tendance à prendre une posture voûtée (semblable à un « bossu »), ce qui entraîne de la douleur, de la mobilité réduite et une altération des fonctions.

Facteurs de risque pour l’ostéoporose

Il y a plusieurs facteurs qui prédisposent quelqu’un à l’ostéoporose. Certains sont évitables ou modifiables alors que d’autres sont hors de notre contrôle.

La liste des principaux facteurs de risque inclut :

  1. L’âge;
  2. L’utilisation continuelle de plus de trois mois de thérapie glucocorticoïde telle que la prednisone;
  3. Des conditions médicales qui inhibent l’absorption adéquate des nutriments et par conséquent, diminuent la santé osseuse telles que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, l’anorexie mentale et la boulimie;
  4. Hyperparathyroïdie : ceci cause une augmentation de parathormone présent dans le sang, ce qui entraine une augmentation du taux de résorption menant ainsi à une perte osseuse;
  5. Concentration basse en testostérone chez l’homme ou concentration basse en œstrogène chez la femme;
  6. Ménopause précoce, c’est-à-dire avant l’âge de 45 ans;
  7. Polyarthrite rhumatoïde;
  8. Hyperthyroïdie;
  9. Utilisation prolongée d’anticonvulsivants;
  10. Utilisation prolongée d’héparine;
  11. Poids corporel bas (moins de 60 kg);
  12. Apport de calcium bas;
  13. Consommation excessive de caféine: boire constamment plus de 4 tasses de café, cola ou boissons énergisantes par jour;
  14. Consommation excessive d’alcool: boire constamment plus de 2 boissons alcoolisées par jour;
  15. Fumer: le tabac inhibe l’activité des ostéoblastes, qui sont les cellules responsables de la production osseuse;
  16. Carence en vitamine D;
  17. Régime hyperprotéiné : des études démontrent un lien entre les régimes élevés en protéines animales et une augmentation de perte calcique urinaire;
  18. Inactivité: Chez les personnes actives, le remodelage osseux se produit en réponse à l’effort physique et aux exercices avec mise en charge;

En fait, la masse osseuse peut augmenter de 1% jusqu’à 2% grâce à l’activité physique régulière. Par conséquent, l’inactivité fera l’inverse, conduisant à une perte de remodelage osseux et de masse osseuse. Le moyen le plus fiable de diagnostiquer l’ostéoporose est par un radiogramme conventionnel ou par des rayons X et en mesurant la teneur minérale de l’os.

Traitements de l’ostéoporose

Plusieurs approches de traitement ont été établies en ce qui concerne le traitement de l’ostéoporose. Souvent, une combinaison des options pourrait être utilisée tout dépendamment des besoins individuels de la personne en question.

  1. Pharmacothérapie: le principal but de la médication est de réduire les fractures. Plusieurs médicaments sont disponibles et peuvent être utilisés ensemble. Les plus communs sont les suivants : bisphosphonates, SERM (œstrogène de confection), traitement hormonal substitif, calcitonine & testostérone, dénosumab, parathormone.
  2. Calcium et vitamine D: une diète riche en calcium et vitamine D est très importante pour le maintien d’os forts et en santé. Les doses quotidiennes appropriées de calcium et de vitamine D assurent que le processus de remodelage osseux demeure équilibré (taux net de résorption et taux de formation osseuse égal).
  3. Activité physique : l’activité physique est très importante autant dans la prévention que dans le traitement de l’ostéoporose. La raison pour cela est simple : les activités physiques exercent une charge ou une force sur nos os. On pense que ces charges stimulent les os et quelles pourraient même faire augmenter la densité osseuse. Ce qui est connu comme fait, c’est qu’en plus de nous faire sentir mieux, l’exercice aide à améliorer la force et la coordination musculaire, l’équilibre et la posture.

Tout ceci permet la réduction des risques de chute et des fractures qui en résultent. Même si l’ostéoporose est un trouble qui peut se gérer, elle n’est pas guérissable. De là, découle la nécessité absolue de réduire les comportements à risque dans votre vie et de maintenir un niveau d’activité physique approprié. En faisant ceci, vous prévenez la douleur et la souffrance à vie que cette condition peut causer.

Pour plus de renseignements ou pour prendre un rendez-vous, appelez au 514-684-9073.